Le 16 mai 2018, nous avons organisé notre traditionnel #DinerDesCommunicantsPolitiques trimestriel, basé sur la gratuité, l’ouverture à tous, l’écoute et la bienveillance.

La première intervention fut consacrée à l’analyse de la relation journalistes/communicants politiques en Afrique de l’Ouest. C’est Léon Koboude, ancien journaliste au Bénin et au Sénégal, Fondateur de MinDo Consultants au Bénin et participant de notre projet d’entraide #LaRouteDeLaCom, qui a posé les bases de la réflexion en s’appuyant sur son expérience passée.

La précarité des journalistes est telle en Afrique de l’Ouest que les relations entre eux et les communicants politiques sont teintées de pratiques malsaines. Pour gagner en crédibilité, ils doivent donc s’organiser et veiller au respect de la déontologie. Par ailleurs, il existe un marché pour la communication sur le continent africain mais il faut que les cabinets de communication occidentaux et africains collaborent davantage ensemble » Léon Koboude

Les journalistes présents, notamment du Gabon, ont enrichi son intervention. Une spécialiste ivoirienne de la communication politique a également ajouté sa pierre à la réflexion commune.

Puis, nous avons abordé notre second sujet de la soirée : l’humour en communication politique. Adrien Saumier, animateur d’une émission (Partis Time) pour le site Accropolis (http://accropolis.fr/) a présenté quelques cas d’utilisation volontaire (ou involontaire) d’humour par des personnalités politiques francophones.

Pour que l’humour fonctionne, il faut qu’il ne soit pas donneur de leçon et avec une prise de distance. C’est plutôt rare en politique et chez les militants, mais quand ça marche c’est efficace » Adrien Saumier

Ce fut ensuite à Mathieu Soliveres, associé de l’agence E-fluence très impliquée dans les campagnes politiques en Afrique et participant lui aussi de notre opération d’entraide #LaRoutedelaCom, de prendre la parole, en rappelant que l’utilisation de l’humour est une arme… sous certaines conditions.

L’humour en communication politique permet d’humaniser le politique, de le rendre plus accessible, plus authentique, plus sincère. C’est également une arme d’une redoutable efficacité si elle est utilisée avec finesse et habilité ! » Mathieu Soliveres

La soirée s’est achevée vers 22h30.

Découvrez les tweets de cette soirée et du diner précédent !