La série d’interviews sur le journalisme dans les pays francophones continue ! Voici celle de Michaël Tchokpodo, journaliste au Bénin.

Pour vous, à quoi servent les médias ?

Michaël Tchokpodo (MT) : Les médias servent à relayer (publier ou diffuser) des nouvelles dans le but d’informer les citoyens d’un pays sur les faits qui se produisent dans leur environnement immédiat, ayant ou non un impact sur leur vécu ; ou des faits ayant eu lieu dans d’autres pays ou continents. Le rôle des médias ne se limite pas qu’à l’information, ils éduquent également, forment et distraient à travers leurs
différentes rubriques, grilles et programmes.

Faites-vous une différence entre journaliste et communicant ? Si
oui, laquelle ?

(MT) : Bien sûr ! Il y a une différence entre journaliste et communicant. En effet, le journaliste adopte une démarche objective dans la rédaction des nouvelles pour informer son public-cible. Ce faisant, le journaliste donne la parole à toutes les parties prenantes afin d’être impartial dans son article.

Le communicant par contre « manipule » l’information dans le but de faire passer un message afin d’atteindre un objectif précis. Ce faisant, il met en lumière un fait ou une personne à travers un contenu « vendeur » dans l’attente d’un retour.

Quels sont les grands médias écrits et audiovisuels dans votre pays ? A qui appartiennent-ils ? Quelle est leur ligne éditoriale ?

(MT) : Au Bénin, dans la catégorie des médias écrits, nous pouvons citer : la Nation, Matin Libre, le Matinal, le Matin, la Presse du Jour et Fraternité.

En ce qui concerne les médias audiovisuels, nous pouvons citer : l’Office de radiodiffusion et télévision du Bénin (ORTB), Canal3, Golftv, Océan fm, Radio Planète, Radio Tokpa et Capp fm. La Nation et l’ORTB sont d’obédience publique et servent de relais à l’action du gouvernement et des faits de société.

Les journaux Matin Libre, le Matinal, le Matin, la Presse du Jour et Fraternité sont financés par des personnes privées et sont spécialisés dans les analyses politiques.

Canal3, Golf tv, Océan fm, Radio Planète, Radio Tokpa et Capp fm sont des entreprises du service privé et sont pour la plupart des stations commerciales.

Quelles sont les difficultés d’exercice du métier de journaliste dans votre pays ?

(MT) : Au Bénin, l’exercice du métier de journaliste rencontre les difficultés suivantes :
– La rétention d’informations au niveau des structures et sources officielles,
– Le non-accès aux sources d’informations,
– Le musellement de la presse,
– Les conditions peu reluisantes d’exercice du métier de journaliste,
– Le non-respect de la convention collective par les promoteurs d’organes de presse.

Que faudrait-il faire selon vous pour améliorer le journalisme dans votre pays ?

(MT) : Pour améliorer le journalisme au Bénin, il faut :
– Favoriser la création de véritables entreprises de presse,
– Créer un centre de données ouvertes accessibles aux journalistes,
– Réadapter la convention collective aux besoins actuels et au Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti (SMIG) du Bénin,
– Vérifier, examiner et renforcer les parcours de formation des établissements universitaires d’enseignement privé au Bénin,
– Créer les conditions favorables à la liberté des journalistes dans l’exercice de leur métier pour une presse indépendante.

Interview publiée en décembre 2019