En 2017, le Cercle des Communicants Francophones a mené de nombreux chantiers grâce à vous, à votre énergie et à votre mobilisation au service de trois objectifs : construire un espace de réflexion sur la communication publique et politique et le marketing territorial dans l’espace francophone, se rencontrer pour croiser les regards en s’enrichissant des différences de chacun et, dans la mesure du possible, essayer d’aider celles et ceux qui en ont besoin.

Réfléchir ensemble

Nous avons lancé notre site internet (https://cercledescommunicants.com), lequel a réalisé 35 000 vues au cours de sa première année d’existence.

Nous avons également publié un dossier sur le Big data en communication politique, une tribune des étudiants de Sciences Po Bordeaux et 17 interviews sur des thèmes aussi variés que : la communication hospitalière, la communication du parti Pirate, l’avenir de la communication publique en Belgique, les effets de la communication politique, le métier de conseiller presse et communication d’un ministre, la communication numérique des collectivités, le rôle de porte-parole fédéral en Belgique, l’opinion publique sur Twitter, la communication des établissements supérieurs et de recherche, la communication publique et le marketing territorial au Maghreb, le rôle de porte-parole d’un parti politique, la communication numérique au Québec, les dérives de la communication politique, les portraits des présidents de la République

Se rencontrer

La gratuité et l’ouverture à tous, peu importe le statut (étudiants, enseignants, dircoms, directeurs d’agences…), sont au cœur du fonctionnement du Cercle des Communicants Francophones. C’est pour cela que nous avons mis en place des #ApéroDesCommunicants (le premier a été organisé le 29 juin 2017). Un #DinerDesCommunicantsPolitiques sera organisé, à Paris, le 24 janvier 2018 (contactez-nous si vous êtes intéressés : cercledecom@gmail.com).

La transmission est aussi une de nos valeurs cardinales. C’est pour cela que nous avons également rencontré les élèves de plusieurs formations pour parler de nos actions et de la Francophonie : élèves de la Licence professionnelle Communication de proximité et médias numériques (le 21 avril 2017), du Master Communication politique et publique en France et en Europe (le 23 juin 2017) et de l’ISCOM (le 8 novembre 2017) pour s’exprimer sur « la francophonie, vecteur d’opportunités pour un communicant public et politique ».

S’entraider

L’entraide est aussi au cœur du Cercle des Communicants Francophones. C’est pour cela que nous avons lancé #LaRouteDeLaCom le 12 octobre 2017, à la Mairie de Paris. C’est une opération de parrainages, sur une année, de 60 étudiants ou jeunes diplômés en communication, issus de tout l’espace francophone, par 60 professionnels aguerris. Vous pouvez suivre l’opération sur Twitter : #LaRouteDeLaCom.

Nous avons également mis sur pied #LaCourteEchelle, une opération destinée à aider les étudiants en formation initiale et continue et les jeunes diplômés à trouver un stage ou un emploi. Conformément au principe ancien « agis pour celui qui agit », nous valorisons d’abord les CV qui témoignent d’un engagement au service du bien commun.

Perspectives 2018

En 2018, nous avons l’intention de :

➜ plancher sur certaines améliorations du métier de communicant public et de communicant politique (vous pouvez déjà manifester votre intérêt)

➜ lancer un nouveau média auquel vous pourrez prendre part si cela vous intéresse

➜ organiser une « Bourse de la fraternité » dont l’objectif est de faire rencontrer une offre et un besoin car, comme disait Senghor, « la francophonie est le rendez-vous du donner et du recevoir ».

Pour y participer, il suffit d’envoyer un mail à cercledecom@gmail.com (objet : #LaBourseDeLaFraternité) et de proposer une offre : stage, emploi, don d’ouvrages, participation à un événement de communication, visite de locaux de structures de communication, formation, cours à dispenser, réflexion collective pour une petite campagne de communication publique ou politique, participation au jury de Prix… Bref, n’hésitez pas à nous proposer ! Si vous avez un besoin, contactez-nous également. Nous ferons le maximum, dans la mesure du possible, pour que chaque offre et chaque besoin se rencontrent.

Remerciements à…

Jacques Gerstlé, Christine Hiaumet, Jacques Moisse, Toni Cowan-Brown, Fabrice Rivière, Vincent Moncenis, Mathieu Pontécaille, Louis Latraverse, Grégoire Ensel, Julien Boyadjian, Pierre Zémor, Yvan Boude, Myra Barnoti, Dominique Wolton, Virginie Mahé, Nicolas Thibault, Vincent Meyer, Pierre Thoniel, Pascal Sac, Anne-Marie Laulan, Loïc Nicolas, Anne-Claire Ruel, Dominique Mégard, Alain Gerlache, Christian Agbobli, Sophie Barré, Julien Bayou, Vincent Gollain, Florence Angelici, Christine-Laura Kouassi, Arthur Renault, Julien Longhi, Antoine Gazeau, Arthur Nicolle-Lambert, Damien Pfister, Emilie Bremond, Clara Labbé, Thomas Jaquemet, Quentin Deleruelle, Yvan Amar, Marion Goulay, la Mairie de Paris, Cap’Com, Agence Plébiscit, Agence Bastille, ISCOM, UQAM, les étudiants du Master Communication publique et politique en France et en Europe (UPEC), les étudiants du Master Communication publique et politique de Sciences Po Bordeaux, les étudiants de la Licence professionnelle Communication de proximité et nouveaux médias de Cergy, les étudiants du Master Communication politique et institutionnelle de Paris I Panthéon-Sorbonne, les parrains et marraines et les jeunes parrainés de #LaRouteDeLaCom, le magazine BRIEF, Compolmedia, Les essentiels d’Hermès (édités par le CNRS), l’émission « Danse des mots » sur Radio France Internationale, les auteurs de Casse-moi l’os, Territorial.fr, RCI Sénégal, Burkina24.com, imatin.net, linfodrome.com, boulevard-des-infos.com, Togomatin, IciLomé, togotopinfos.com, I-frii.com, magazine Stratégies, togotribune.com, Quotidien de l’économie (Cameroun), camerounweb.fr, ticmagazine.bf, mali24.org, afrikinfos.net, lechallenger.com, moussonews.com, journalducameroun.com, lesechosdufaso.net, Journal La Montagne, Cercle APACOM, Blog Fais pas com papa sur le site de France Info, à tous les bénévoles qui œuvrent au quotidien pour faire fonctionner le CCF… Et aussi bien sûr à toutes celles et ceux qui lisent nos contenus, les retweetent, les likent, les partagent !!!